mardi, 15 septembre 2009

Edelweiss éternelle



Edelweiss éternelle.

Par amour pour cet homme aux ailes de Condor,
Aux astres de mes nuits en foyers d’étincelles
Je bercerai ses peurs sur une balancelle.
Pour essuyer son cœur, je ferai plus encor’.

Aux astres de mes nuits en foyers d’étincelles
Ma main se fera plume en caressant son corps
Pour essuyer son cœur, je ferai plus encor’
Je peindrai son regard en teintes aquarelles.

Ma main se fera plume en caressant son corps
Je prendrai une larme et un pinceau de perles
Je peindrai son regard en teintes aquarelles
Je changerai la neige en sable jaune d’or

Je prendrai une larme et un pinceau de perles
Une pluie de rosée sera mon seul trésor
Je changerai la neige en sable jaune d’or
Je m’en irai cueillir l’edelweiss éternelle.

Une pluie de rosée sera mon seul trésor
Pour guider mes pas là où les étoiles gèlent.
Je m’en irai cueillir l’edelweiss éternelle
Par amour pour cet homme aux ailes de Condor.


**elvane**04.07.2007**

15:02 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.