jeudi, 01 octobre 2009

Le jardin des ingénues

 

chasse aux papillons
 

Le jardin des ingénues

 

Dans les jardins fleuris des belles ingénues
S'infiltre la beauté d'un crépuscule bleu
Et s'épand le parfum de douceurs inconnues
En un rêve meurtri qui se devine un peu

La lumière a franchi les pluies entrelacées
Et brise en mille éclats son rayon clair et pur
Sur mon âme blessée où vont mille pensées
Et sur mes yeux fermés où ne vient nul azur

L'oiseau retourne au nid en survolant les prés
Dans l'étang le poisson range ses babillons
Le Soleil désormais disparaît des vesprées
Et mon souffle s'envole au dos des papillons

Je regarde partir les robes des bergères
Dans l'horizon perlé de grâce et de fraîcheur
Le tissu qui s'éloigne en dentelles légères
Me cache pour toujours leur peau et leur blancheur.

 

Condor – Jean-François D

11 mai 2007

 

19:58 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.