dimanche, 10 janvier 2010

Femme au teint Salamandre

salamandre

Salamandre

Le fiel de cette femme au teint de salamandre.
Emblème maléfique, égérie de Vulcain
Déverse son venin, englue mon baldaquin
Sans atteindre mon cœur. Il ne faut s’y méprendre.

Emblème maléfique, égérie de Vulcain
Tu as volé son corps sans chercher à comprendre
Que mon âme angélique est forgée pour apprendre
A vaincre ses douleurs sans imiter Lucain.

Tu as volé son corps sans chercher à comprendre.
Aux portes de l’enfer attendent les faquins
Ton frère Lucifer en est le publicain
Qu’il brûle ta légende et te réduise en cendre.

Aux portes de l’enfer attendent les faquins.
Apprenti sorcier ou vampire qui engendre
L’empoisonneuse et son venin, cessez d'épandre
Sur mon esprit fragile un malaise mesquin.

Apprenti sorcier, ou vampire qui engendre
Le malsain, penchez vous encor sur vos bouquins
Aidez moi à noyer dans l’eau de marasquin
Le fiel de cette femme au teint de salamandre.

elvane **1er décembre 2007**

21:51 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.