vendredi, 02 juillet 2010

Dans ta poésie

PLUME PARCHEMIN

Dans ta poésie

 

Un jour, dans un clin d'œil tu écrivais : “je viens”,

Tu m’avais amusée. Ta phrase était jolie

Glissée comme cela dans une poésie.

Tu avais dit alors : c’est pour l’alexandrin”...

 

Lorsque tu t’es garé au bout de mon chemin

Le soleil s’est levé sur mon âme endormie.

Il avait oublié de dire que la vie

Allait  changer de sens un beau matin de juin.

 

Ton sourire a conquis ce qui restait en moi

Pour aimer beaucoup plus que d’Amitié pour Toi

Bien que parfois je croie que c’est de la folie.

 

Le ciel s’est dégagé, plus de noir, plus de gris,

De l’amour- amitié j’ai su faire le tri

De l’avoir réveillé, mon cœur te remercie.

 

 

elvane **28.04.2006**

22:06 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.