lundi, 19 juillet 2010

Canicule

poème canicule.jpg

 

 

Canicule

 

 

La chaleur éprouvante élevée de l’aurore

Etale sur mon front ses traces de sueur

Ecrase ma poitrine où s’éreinte mon cœur

Et colle sur ma bouche un baiser de phosphore

 

La lumière embrasée que le rouge colore

Perce mes yeux fermés en éclats de douleurs

Le sang noir qui me sert de larmes pour mes pleurs

Est le jus de l’ulcère en feu qui me perfore

 

La pesante atmosphère ondule à l’horizon

Faisant monter aux cieux un reflet de saison

Comme un océan bleu où meurent les baleines

 

Et de l’herbe grillée dont j’ai fait mon coussin

Je vois dans ce mirage une douce sirène

Qui pose sur mes joues l’eau fraîche de ses seins.

 

 

 

Condor - Jean François D

18 juillet 2010

19:57 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.