lundi, 19 juillet 2010

En la nuit

en la nuit.jpg

En la nuit

Lorsque glisse en la nuit le silence épuré
D'une vie résignée au faix de l'impuissance
J'ouvre sur le néant mon regard épeuré
Et mon souffle suffoque au rythme de l'absence

Le ciel où se déploie la hâve opalescence
Recouvre en l'étouffant mon être suturé
Et les braises nourries de la concupiscence
Que souillait autrefois mon vice suppuré

La Lune en un halo rosi que le vent floute
Me nargue de son œil plus borgne que le doute
Où ma vie se dissout comme un fluide troublant

Et mon âme envolée dans un battement d'ailes
Vers l'obscur infini d'un espace tremblant
Emporte la dernière image que j'ai d'elle.

Condor Jean-François D
15 juin 2010

17:28 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.