vendredi, 24 septembre 2010

Pantoum de l’oubli

 

poeme jf pantoum de l'oubli.jpg

 

Pantoum de l’oubli


Quoi faire seulement pour qu’on ne m’oublie pas
Après la mort ?
Le temps qui passe passe et me guide au trépas
Et pire encor.

Après la mort,
Mes enfants me raieront de leur vie d’ici-bas,
Et pire encor :
Les leurs ignoreront un de leurs grands-papas.

Mes enfants me raieront de leur vie d’ici-bas
Sans nul effort ;
Les leurs ignoreront un de leurs grands-papas :
Salaud de sort !

Sans nul effort,
Le vent effacera la frange de mes pas.
Salaud de sort !
Combien de temps ma mie ira seule aux repas ?

Le vent effacera la frange de mes pas
Le long du port.
Combien de temps ma mie ira seule aux repas
Sans un remords?

Le long du port,
Elle ira promener sa bouche et ses appas
Sans un remords.
Quoi faire seulement pour qu’on ne m’oublie pas ?



condor JFD

20 septembre 2010

11:23 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.