jeudi, 17 février 2011

La chandelle

 

 

la chandelle6.jpg

 

LaChandelle

 

Quand le froid descendu étouffe la chandelle
Qui peine à réchauffer ma douleur dans le soir
Je trinque à la santé du foutu désespoir
Qui s'accroche en lambeaux à mon souvenir d'elle

Le chant grave et transi d'un pauvre violoncelle
Est le seul à me dire un malheureux "bonsoir"
Et je cherche en pleurant à rebâtir l'espoir
De pouvoir la toucher sans que je ne chancelle

Peut-être m'appuyer sur le pan d'une armoire
Ou trouver la potion enfouie dans un grimoire
Qui fera de mon corps un article glamour

Irai-je m'endormir sous ses coussins de moire

 Pour qu'enfin de ma vie de plus belle mémoire 

Je vive à ses côtés la beauté de l'Amour.

 

Jean-François D

13.02.2006

 

16:08 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.