dimanche, 28 août 2011

Précieux comme un Rubens

 

poeme A precieux comme un rubens .gif

 

Précieux comme un Rubens

 

 

Ce jour-là, j’ai levé mon regard vers le ciel,

Il volait tout là-haut majestueux Oiseau Noir

Son oeil était si sombre empreint de désespoir.

Nos vies avaient un goût amer comme du fiel.

 

C’est sur ma vie chaos qu’est arrivé un prince,

Il portait en fardeau les ailes d’un oiseau.

Je l’ai vu dans les nues frêle comme un roseau.

Entre nous la distance est devenue bien  mince.

 

En douce confidence au souffle émotionnel,

Nos mots nous ont testés pour mieux nous émouvoir.

Avec nos rendez-vous chaque soir sans nous voir

Ces jours là ont parus un peu providentiels.

 

Notre vie semblait morne, aux rouages qui grincent.

De poème en rubans le gentil damoiseau

S’est posé près de moi. J’en ai fait un héros

Depuis ce temps il est précieux comme un Rubens.

 

elvane**23.11.06**

 

14:42 Écrit par elvane/condor JFD dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.